Le mardi 7 juin dernier, les membres fondateurs du Comité « AJ pour la France » de Haute-Saône se sont réunis à Lure.

Créé dès le mois de mai 2015 à l’initiative de Stéphane KROEMER, référent d’Alain JUPPE pour notre département et soutien fidèle du Maire de Bordeaux, le comité « AJ pour la France » de Haute-Saône a fait partie des tous premiers comités d’un réseau qui compte désormais plus de 1000 comités de soutien à Alain JUPPE en France.

(Lire la suite…)

Après la création du parti politique « Les Républicains » remplaçant désormais l’UMP, notre groupe d’opposition de la Droite et du Centre au Conseil régional de Franche-comté a choisi d’actualiser son nom pour devenir :

Les Républicains, UDI et Divers Droite

Vous retrouverez donc progressivement ce nouvel intitulé dans toutes les publications, discours et autres documents produits par notre groupe d’élus.

Cela ne sera pas une surprise pour les observateurs de la politique franc-comtoise, ni pour ceux qui me connaissent plus généralement, tant mon soutien à Alain JUPPE a toujours été présent dans mon engagement politique.

Aujourd’hui, alors que les primaires de la Droite et du Centre en vue de la prochaine élection présidentielle se tiendront en novembre 2016, Alain JUPPE m’a proposé de rejoindre son équipe de référents territoriaux et m’a confié la tâche de constituer le premier comité « AJ pour la France » en Haute-Saône.

(Lire la suite…)

Le numéro de janvier-février 2015 de la lettre des élus de notre groupe au Conseil régional de Franche-Comté est sorti.

Retrouvez notre éclairage sur les projets et la politique de la majorité socialo-écologiste du Conseil régional de Franche-Comté, nos positions sur les dossiers importants pour notre région et toutes les actualités de notre groupe d’opposition, dans notre publication intitulée L’Actualité d’Origine Comtoise.

Cette édition de début d’année traite naturellement du budget 2015 voté par la majorité socialo-écologiste du Conseil régional, mais aussi des propositions constructives que nous avons faîtes et qui ont été rejetées par ceux-là même qui nous demandent d’en faire…

Vous pouvez lire le numéro 7 de L’Actualité d’Origine Comtoise en cliquant sur l’image.

Ce vendredi 6 février, à Dijon, les élus des groupes UMP, UDI et Divers Droite de la Bourgogne et de la Franche-Comté ont, dans un esprit constructif, participé à la première Conférence des Territoires en charge des travaux préparatoires à la fusion des nos deux régions.

Souhaitant prendre toute notre part dans ce travail de préfiguration de la Grande Région Bourgogne Franche-Comté, nous n’avons pas hésité à poser des questions de fond auxquelles les réponses des deux Présidents d’exécutifs ne répondent évidemment que partiellement, la loi définissant les conditions de cette fusion n’étant pas encore votée par le Parlement.

(Lire la suite…)

Ce jeudi 11 décembre, à 20h00, je serai l’invité de mon ami Cédric BÔLE, adjoint au Maire de Morteau et délégué UMP de la 5ème circonscription du Doubs, pour parler du poids de la région Franche-Comté dans la fusion Bourgogne – Franche Comté.

Lors de cet « apéro-débat » organisé au Café Français de PONTARLIER, j’échangerai avec les élus, militants et sympathisants de notre famille politique sur la réforme territoriale et ses retombées pour notre région, désormais vouée à un mariage forcé avec notre voisine bourguignonne.

Ce sera l’occasion pour moi de rappeler la position de notre groupe au Conseil régional de Franche-Comté dans le cadre de cette fusion avec la Bourgogne, engagée dans la précipitation, sans aucune concertation préalable, et dont les premiers dommages collatéraux commencent à effrayer les élus qui l’ont initiée.

Rendez-vous ce jeudi 11 décembre, à 20h00, à Pontarlier !

Lors du débat d’orientations budgétaires, qui s’est tenu le 13 novembre dernier, la Présidente du Conseil régional de Franche-Comté a dévoilé quelques uns de ses objectifs à l’horizon 2015, mais aussi pour les années futures…

Au-delà des annonces et autres effets de manches du Vice-Président aux finances, l’élément important de la stratégie budgétaire de la majorité socialo-écologiste régionale va simplement consister à doubler la dette de la collectivité, prévoyant de faire passer celle-ci de 189 millions d’euros en 2014 à 346 millions d’euros en 2017 !

(Lire la suite…)

Le gouvernement a annoncé une baisse massive de 11 milliards d’euros des dotations aux collectivités locales entre 2015 et 2017. Pour les seules régions et pour la seule année 2015, c’est 451 millions d’euros en moins pour boucler leurs budgets.

On peut naturellement dénoncer la méthode du gouvernement faite une fois de plus de brutalité et d’absence de courage. Il est plus facile de priver les autres de ressources que de faire des économies dans son propre budget.

Cela étant dit, il faut aussi affronter les choses avec cohérence et lucidité. Puisque des économies doivent être faites, les régions, au même titre que toutes les autres collectivités publiques, doivent en prendre leur part.

(Lire la suite…)

La campagne de candidature pour la Présidence de l’UMP arrivera à son terme à la fin du mois de septembre.

Pour ma part, en tant qu’élu et adhérent de l’UMP, je fais le choix d’apporter mon parrainage à Bruno LE MAIRE.

Je pense que des idées nouvelles et des gens nouveaux doivent émerger à la tête de notre mouvement, comme en politique, afin de rompre avec certaines pratiques du passé.

Bruno LE MAIRE, par son pragmatisme, son expérience ministérielle réussie, sa proximité avec le terrain, son approche sincère et novatrice de la politique, représente à mes yeux le meilleur candidat pour cette fonction.

(Lire la suite…)

Lors des élections municipales et communautaires de mars 2014, les candidats de notre sensibilité politique n’ont pas eu à rougir de leur score honorable à Héricourt, face à l’hégémonie socialiste locale, plutôt ébranlée pour l’occasion.

Aujourd’hui élus dans l’opposition, nos représentants à la Mairie d’Héricourt et au Conseil Communautaire du Pays d’Héricourt suivent les dossiers avec vigilance et précision, afin de défendre au mieux les intérêts des héricourtois.

Grâce à une toute nouvelle publication, qui sera prochainement distribuée dans toutes les boîtes aux lettres du Pays d’Héricourt, Didier TRIBOUT et les élus de la droite héricourtoise souhaitent apporter leur éclaircissement sur la politique locale conduite par les successeurs de Jean-Michel VILLAUME.

Merci à eux de m’avoir offert la possibilité de m’exprimer sur l’actualité politique régionale dans cette toute nouvelle publication, que vous pouvez lire intégralement en cliquant sur l’image ci-contre.