Présenté le 27 juin dernier, le rapport du député Philippe DURON, président de la commission « Mobilité 21 » chargée de donner des préconisations quant à la mise en oeuvre du Schéma National des Infrastructures de Transports (SNIT), plombe fortement la région Franche-Comté.

En effet, il ne faut pas se mentir : repousser la deuxième tranche de la branche Est de la LGV Rhin-Rhône et l’autoroute Langres-Vesoul après 2030 équivaut de facto à un abandon pur et simple de ces grands chantiers structurants pour notre région.

L’exécutif socialo-écologiste au Conseil régional de Franche-Comté porte une lourde responsabilité dans cet échec, tant ils ne peuvent s’entendre sur ces dossiers vitaux pour notre région.

(Lire la suite…)

L’assemblée plénière du Conseil régional de Franche-Comté, consacrée au vote du budget 2012, s’annonçait sous les meilleurs auspices, avec des débats constructifs, de qualité, loin de toute polémique stérile, voire même consensuels sur certains points, comme l’éducation et la formation.

Mais c’était sans compter sur les traditionnels marchandages entre les socialistes et leurs pseudo-alliés écologistes, obligeant la Présidente du Conseil régional à revenir sur une parole donnée à notre groupe en matière de transports.

Déçus de ce revirement dans l’engagement pris, nous avons refusé de reprendre les débats vendredi après-midi.

(Lire la suite…)

Pour capitaliser l’effet TGV et amplifier la notoriété de la Franche-Comté, le Conseil régional a décidé le lancement d’une grande campagne de communication baptisée « L’ORIG!NALE FRANCHE-COMTE ».

Malheureusement, cette campagne coûteuse (son budget est de 2 millions d’euros) traduit une nouvelle fois l’absence d’équité territoriale dans les décisions de la majorité régionale, car elle ne fait la promotion que de certaines grandes agglomérations franc-comtoises et du Jura suisse… tout en oubliant scandaleusement la Haute-Saône.

(Lire la suite…)

Voilà, la démonstration est faite… les amitiés électorales socialo-écologistes ne tiennent que le temps des élections !

Les Verts et les Socialistes n’avaient que des points communs pour faire avancer la Franche-Comté, nous disait-on au second tour de la campagne électorale des élections régionales… notamment sur le dossier du TGV Rhin-Rhône.

Regardez bien ce qu’il reste de ces belles paroles, maintenant qu’ils co-pilotent la région Franche-Comté, en lisant l’article de ce dimanche dans la presse quotidienne régionale…

Très instructif en vue des prochaines échéances électorales !

Retrouvez l’interview d’Alain Fousseret / Est Républicain du 13 février 2011, en cliquant ici.