Résultat de recherche d'images pour "acteur du sport" Retrouvez l’interview que j’ai donné à la revue « Acteurs du Sport », au sujet du développement du sport en milieu rural.

Au titre de Président de la Commission « Montagne, Ruralité et Littoral » de l’ANDES, j’y aborde la question du sport de pleine nature, de l’évènementiel sportif et des conditions pour attirer des licenciés sportifs en milieu rural.

Vous pouvez lire cet article dans la partie « revue de presse » ou en cliquant ici.

Retrouvez l’interview que j’ai donné au « Magazine de l’ingénierie territoriale », publication de l’association des ingénieurs territoriaux de France (AITF), dans le cadre du dossier « Le sport pour tous, enjeu sociétal pour les collectivités« .

Au titre de Président de la Commission « Sport, Ruralité et Montagne » de l’ANDES, j’y aborde la question de l’évolution des territoires ruraux et de montagne dans le champ sportif.

Vous pouvez lire cet article dans la partie « revue de presse » ou en cliquant ici.

A l’issue de notre réunion du 23 mars dernier, la Commission « Sport, Ruralité et Montagne » de l’Association nationale des élus en charge du sport (ANDES) annonçait son souhait d’aider les communes rurales à diversifier les sources de financement de leurs équipements sportifs et développer les sports de nature.

Car en milieu rural, le sport apparaît désormais comme un facteur d’attractivité et de développement du territoire. L’objectif, à travers ces pratiques d’extérieur qui explosent, est de répondre à la demande. Et si le bien-être peut suivre…

Retrouvez mon interview pour le Courrier des Maires en cliquant ici.

(Lire la suite…)

Le Conseil départemental de la Haute-Saône, par la voix de son Président Yves KRATTINGER, a émis l’hypothèse de la fermeture de cinq collèges dans notre département.

La baisse drastique des dotations de l’État, la hausse de certaines dépenses et les contraintes financières ainsi provoquées pour les budgets des collectivités locales nécessitent souvent des arbitrages délicats pour les élus. Les deniers publics sont devenus rares et donc précieux.

Néanmoins, faire des économies ne veut pas dire supprimer !

L’éducation doit être une priorité de nos politiques publiques, et permettre à nos enfants d’apprendre dans les meilleures conditions est le gage de la réussite de l’enseignement scolaire qui leur est dispensé. Personne ne le contestera.

De la même manière, l’aménagement équilibré du territoire et le maintien des services publics en milieu rural sont des éléments indispensables pour éviter la désertification de nos territoires, déjà passablement éprouvés. Ce sujet est également défendu par tous !

Il est donc capital de ne pas prendre, une nouvelle fois, de décision qui obèrerait gravement l’avenir de nos territoires de Haute-Saône et de nos enfants !

(Lire la suite…)

Soucieux de demeurer une force de proposition devant les problèmes de nos territoires, j’ai déposé un amendement lors de la dernière session budgétaire du Conseil régional de Franche-Comté pour tenter de remédier au problème de la désertification médicale dans notre région.

En effet, depuis de nombreuses années, la région Franche-Comté doit faire face à une situation devenue très préoccupante en la matière, les territoires ruraux et de nombreuses petites villes franc-comtoises ne disposant notamment plus de médecins spécialistes (pédiatres, ophtalmologistes,…) et généralistes.

(Lire la suite…)