48,29%

Le score de Marine le Pen en Haute-Saône au second tour de la Présidentielle fait froid dans le dos.

(Lire la suite…)

Les Français ont tranché.

Aujourd’hui, le moment n’est pas aux tergiversations, aux atermoiements, aux hésitations, mais à la responsabilité.

La responsabilité vis-à-vis de notre pays, de nos concitoyens, de nos enfants, mais aussi de nos territoires.

Les mêmes causes produisant toujours les mêmes effets, il faudra ensuite en tirer véritablement les leçons, au niveau national comme au niveau local.

(Lire la suite…)

Comme de nombreux militants, sympathisants et cadres des Républicains de notre fédération départementale, j’ai salué la décision courageuse d’Alain CHRETIEN de se consacrer exclusivement à son mandat d’élu local, dont nous connaissons toute la difficulté et savons l’abnégation qu’elle nécessite.

Aujourd’hui, conformément aux usages en matière de non-renouvellement de candidature d’un parlementaire sortant, Alain CHRETIEN a proposé la candidature de Marie BRETON, sa suppléante actuelle, pour les élections législatives de juin prochain.

Comme moi, de nombreux élus et cadres des Républicains de la Haute-Saône ont fait le choix de soutenir Marie BRETON, qui a pleine légitimité pour être investie par la CNI de notre mouvement politique en vue des prochaines échéances législatives.

(Lire la suite…)

Le 14 janvier dernier, le Conseil national des Républicains a définitivement choisi de ne pas retenir ma candidature pour l’investiture officielle de notre mouvement politique en vue des élections législatives de juin prochain.

J’avais alors pris acte de cette décision, sans pour autant exclure l’idée d’un maintien de ma candidature au service des Hautes-Saônoises et des Hauts-Saônois.

(Lire la suite…)

Le Premier Ministre Manuel Valls a annoncé, en fin de semaine dernière, la construction de 33 nouveaux établissements pénitentiaires et 28 quartiers de préparation à la sortie (QPS) en France.

Or, malgré les promesses du Ministre de la Justice et les engagements du Président de la République lui-même, il semble que la nouvelle prison de Lure ne figure pas dans les projets du gouvernement…

Les engagements pris pour notre territoire auraient-ils été, une nouvelle fois, oubliés ?

(Lire la suite…)

Chers amis,

Le lundi 9 mai dernier, accompagné de mon équipe, notamment de ma directrice de campagne et de mon mandataire financier, j’ai annoncé ma candidature aux prochaines élections législatives qui auront lieu en juin 2017.

Cette candidature, qui ne faisait que peu de doutes dans l’esprit de bon nombre d’entre vous, a été largement reprise par les médias locaux, presse écrite, radio et télévision.

Vous trouverez certains de ces articles dans cette publication.

Merci à tous ceux, élus locaux, élus nationaux, militants et sympathisants politiques, amis et habitants de notre circonscription, qui m’ont fait part de leur soutien depuis cette annonce.

(Lire la suite…)

En dépit des votes contestataires des dernières élections, bien que très mal élus, les élus socialistes de la majorité départementale, régionale ou nationale n’ont absolument pas varié dans leur conception de la politique, la poursuivant avec le même dogmatisme idéologique sans se soucier des intérêts de notre territoire et de ses habitants.

L’actualité quotidienne en est une preuve flagrante, au niveau national, mais aussi dans notre 2ème circonscription de la Haute-Saône.

Aussi, refusant cette fatalité, avec la volonté farouche de représenter les Hautes-Saônoises et les Hauts-Saônois avec loyauté, j’ai donc décidé de me porter candidat aux prochaines élections législatives qui auront lieu en juin 2017.

(Lire la suite…)

« Avant même l’annonce de la baisse des dotations, l’évolution des finances locales posait de grands problèmes et plaçait déjà beaucoup de collectivités dans une situation pas soutenable », ces mots sont ceux de Jacques Mézard, Sénateur du Parti radical de Gauche lors de la présentation, en novembre dernier, d’un rapport sénatorial alarmiste sur l’évolution des finances locales à l’horizon 2017.

Toutes les collectivités locales font le même constat : la baisse des dotations de l’Etat, couplée à de nouvelles charges non-financées, amènent d’énormes difficultés pour boucler leurs budgets.

(Lire la suite…)