Au Conseil régional de Bourgogne – Franche Comté, après la hausse de 20 % des indemnités des élus dès le début du mandat, voici la seconde phase des bonnes vieilles habitudes socialistes qui revient au galop : l’augmentation de la fiscalité, sur le dos des contribuables franc-comtois !

Malgré toutes les belles promesses électorales de campagne de la candidate socialiste et le dommage collatéral considérable que cette fiscalité va représenter pour l’économie automobile franc-comtoise, les francs-comtois doivent s’apprêter à subir une hausse de 41,67 % de leur taxe sur les cartes grises.

(Lire la suite…)

Après la prise de position du Président de la République pour venir en aide aux migrants qui fuient la barbarie de DAECH, la Présidente du Conseil régional de Franche-Comté a annoncé une aide financière de notre collectivité régionale à hauteur de 1000,00 € aux communes qui accueilleront des réfugiés.

Avant même d’être officialisée en octobre prochain, cette proposition a fait l’objet d’un communiqué de presse de la « Présidente / Candidate » et d’une communication publique lors de l’assemblée plénière du 24 septembre dernier, à laquelle j’ai répondu au nom du groupe Les Républicains, UDI et Divers Droite.

Vous pouvez également visionner la vidéo de mon intervention sur ma chaîne YouTube en cliquant ici.

(Lire la suite…)

La loi du 16 janvier 2015 relative à la fusion des régions prévoit la désignation par décret d’un chef-lieu provisoire dans chaque nouvelle région fusionnée. Avant sa promulgation, le projet de décret est néanmoins soumis à l’avis des collectivités concernées, en l’occurrence les Conseil régionaux.

Sans surprise, pour la Bourgogne Franche-Comté, le Gouvernement a proposé la ville de Dijon.

Cette solution dijonnaise peut se comprendre et s’accepter, pour autant que Besançon bénéficie en parallèle de contreparties dans un aménagement équilibré entre les deux capitales régionales.

(Lire la suite…)

Retrouvez la vidéo de mon intervention de politique générale, prononcée en ouverture de l’assemblée plénière du Conseil régional de Franche-Comté du 29 juin dernier.

J’y aborde les sujets d’actualité comme le chef-lieu provisoire de la grande région Bourgogne Franche-Comté, le vrai visage du Front National et le passage au statut de candidate de la Présidente du Conseil régional.

Vous pouvez visionner cette vidéo sur ma chaîne YouTube en cliquant ici.

.
Après la création du parti politique « Les Républicains » remplaçant désormais l’UMP, notre groupe d’opposition de la Droite et du Centre au Conseil régional de Franche-comté a choisi d’actualiser son nom pour devenir :

Les Républicains, UDI et Divers Droite

Vous retrouverez donc progressivement ce nouvel intitulé dans toutes les publications, discours et autres documents produits par notre groupe d’élus.

A la demande de la Présidente du Conseil régional de Franche-Comté, avec mon collègue Pierre Magnin-Feysot, nous avons reçu une cinquantaine de jeunes francs-comtois au siège du Conseil régional, dans le cadre d’un « parcours citoyen » de découverte des institutions de notre République.

Issus de tous les milieux sociaux et géographiques, ces jeunes ont pu découvrir les locaux de la collectivité régionale avant d’échanger avec nous sur le fonctionnement du Conseil régional de Franche-Comté, les politiques régionales et les actions qui en découlent, mais aussi sur la vie démocratique au sein de notre assemblée, les fonctions des élus, les rapports entre majorité et opposition…

(Lire la suite…)

Ce vendredi 6 février, à Dijon, les élus des groupes UMP, UDI et Divers Droite de la Bourgogne et de la Franche-Comté ont, dans un esprit constructif, participé à la première Conférence des Territoires en charge des travaux préparatoires à la fusion des nos deux régions.

Souhaitant prendre toute notre part dans ce travail de préfiguration de la Grande Région Bourgogne Franche-Comté, nous n’avons pas hésité à poser des questions de fond auxquelles les réponses des deux Présidents d’exécutifs ne répondent évidemment que partiellement, la loi définissant les conditions de cette fusion n’étant pas encore votée par le Parlement.

(Lire la suite…)

Soucieux de demeurer une force de proposition devant les problèmes de nos territoires, j’ai déposé un amendement lors de la dernière session budgétaire du Conseil régional de Franche-Comté pour tenter de remédier au problème de la désertification médicale dans notre région.

En effet, depuis de nombreuses années, la région Franche-Comté doit faire face à une situation devenue très préoccupante en la matière, les territoires ruraux et de nombreuses petites villes franc-comtoises ne disposant notamment plus de médecins spécialistes (pédiatres, ophtalmologistes,…) et généralistes.

(Lire la suite…)

En ce premier jour de 2015, je vous souhaite à tous et à toutes mes meilleurs voeux pour que cette nouvelle année soit remplie de bonheur, de joie, de santé, de réussite et de merveilleux moments passés auprès de ceux qui vous sont chers.

Que les moments de doute, de peine, de tristesse et de soucis soient les moins nombreux et les plus courts possibles. Je souhaite que 2015 nous apporte à tous le courage d’affronter ces irrémédiables moments difficiles et de les dépasser.

2015 sera nécessairement une année sportive, à tous points de vue. Je souhaite donc qu’elle soit remplie de fair-play et de respect, d’esprit d’équipe et d’honnêteté… quels que soient les matchs à disputer !

Très belle année à vous.

Ce jeudi 11 décembre, à 20h00, je serai l’invité de mon ami Cédric BÔLE, adjoint au Maire de Morteau et délégué UMP de la 5ème circonscription du Doubs, pour parler du poids de la région Franche-Comté dans la fusion Bourgogne – Franche Comté.

Lors de cet « apéro-débat » organisé au Café Français de PONTARLIER, j’échangerai avec les élus, militants et sympathisants de notre famille politique sur la réforme territoriale et ses retombées pour notre région, désormais vouée à un mariage forcé avec notre voisine bourguignonne.

Ce sera l’occasion pour moi de rappeler la position de notre groupe au Conseil régional de Franche-Comté dans le cadre de cette fusion avec la Bourgogne, engagée dans la précipitation, sans aucune concertation préalable, et dont les premiers dommages collatéraux commencent à effrayer les élus qui l’ont initiée.

Rendez-vous ce jeudi 11 décembre, à 20h00, à Pontarlier !