A l’issue de notre réunion du 23 mars dernier, la Commission « Sport, Ruralité et Montagne » de l’Association nationale des élus en charge du sport (ANDES) annonçait son souhait d’aider les communes rurales à diversifier les sources de financement de leurs équipements sportifs et développer les sports de nature.

Car en milieu rural, le sport apparaît désormais comme un facteur d’attractivité et de développement du territoire. L’objectif, à travers ces pratiques d’extérieur qui explosent, est de répondre à la demande. Et si le bien-être peut suivre…

Retrouvez mon interview pour le Courrier des Maires en cliquant ici.

(Lire la suite…)

Le Premier Ministre Manuel Valls a annoncé, en fin de semaine dernière, la construction de 33 nouveaux établissements pénitentiaires et 28 quartiers de préparation à la sortie (QPS) en France.

Or, malgré les promesses du Ministre de la Justice et les engagements du Président de la République lui-même, il semble que la nouvelle prison de Lure ne figure pas dans les projets du gouvernement…

Les engagements pris pour notre territoire auraient-ils été, une nouvelle fois, oubliés ?

(Lire la suite…)

Une nouvelle fois, sous couvert de contraintes budgétaires, de nécessaires économies et d’optimisation indispensable des moyens, des décisions de fermeture de services publics sont prises au détriment de l’aménagement du territoire, au détriment de nos territoires ruraux.

Après la fermeture de la prison de Lure par l’État, alors qu’une étude de fermeture des collèges est avancée par le Département, voici désormais la fermeture des trésoreries qui s’annonce…

L’équilibre du territoire ne doit pas être qu’un slogan de campagne, mais une priorité pour nos territoires.

(Lire la suite…)

(Lire la suite…)
Le Conseil départemental de la Haute-Saône, par la voix de son Président Yves KRATTINGER, a émis l’hypothèse de la fermeture de cinq collèges dans notre département.

La baisse drastique des dotations de l’État, la hausse de certaines dépenses et les contraintes financières ainsi provoquées pour les budgets des collectivités locales nécessitent souvent des arbitrages délicats pour les élus. Les deniers publics sont devenus rares et donc précieux.

Néanmoins, faire des économies ne veut pas dire supprimer !

L’éducation doit être une priorité de nos politiques publiques, et permettre à nos enfants d’apprendre dans les meilleures conditions est le gage de la réussite de l’enseignement scolaire qui leur est dispensé. Personne ne le contestera.

De la même manière, l’aménagement équilibré du territoire et le maintien des services publics en milieu rural sont des éléments indispensables pour éviter la désertification de nos territoires, déjà passablement éprouvés. Ce sujet est également défendu par tous !

Il est donc capital de ne pas prendre, une nouvelle fois, de décision qui obèrerait gravement l’avenir de nos territoires de Haute-Saône et de nos enfants !

(Lire la suite…)

Lors de démarrage du processus de rapprochement des deux lycées de Luxeuil-les-Bains (Lycée professionnel Beauregard et Lycée Lumière), des engagements de maintien de l’offre de formation avaient été pris par le Recteur de l’Académie de Besançon et le Conseil régional de Franche-Comté, pendant une durée d’au moins trois ans.

Dans ce contexte, il apparaissait judicieux de rapprocher les deux établissements scolaires pour n’en faire qu’un seul à terme, dans le but de mutualiser les moyens et de rationaliser les surfaces de formation, tout en conservant un vaste panel de formation pour les lycéens du territoire. J’ai soutenu cette position, comme l’ensemble des élus de Luxeuil-les-Bains.

Or, aujourd’hui, avec l’annonce de la fermeture du Baccalauréat professionnel « électrotechnique » à la rentrée 2014, le contrat moral avec le Rectorat et la Région est rompu.

(Lire la suite…)

Le second numéro de la lettre des élus de la Droite républicaine et du Centre au Conseil régional de Franche-Comté est sorti.

Retrouvez notre éclairage sur les projets et la politique de la majorité socialo-écologiste du Conseil régional de Franche-Comté, nos positions sur les dossiers importants pour notre région et toutes les actualités de notre groupe d’opposition, dans L’Actualité d’Origine Comtoise, notre publication interne.

Cette seconde parution porte sur l’abandon scandaleux de l’achèvement de la LGV Rhin-Rhône et de l’autoroute Langres-Vesoul, sur le projet de Schéma Régional d’Aménagement et de Développement Durable du Territoire (SRADDT) et sur le semblant de politique jeunesse mis en place par le Conseil régional de Franche-Comté. Mon édito revient, naturellement, sur le dialogue social complexe au sein de notre collectivité.

Vous pouvez lire le numéro de Juillet-Août 2013 en cliquant sur l’image.

Par l’intermédiaire d’un communiqué de presse rassurant, les trois parlementaires socialistes de Haute-Saône ont annoncé la garantie de la pérénnisation de la Base Aérienne 116 de Luxeuil-les-Bains.

Avec Michel RAISON, Maire de Luxeuil-les-Bains, et Frédéric BURGHARD, Conseiller général du Canton de Luxeuil-les-Bains, nous ne pouvons que nous réjouir de cette excellente nouvelle pour notre territoire.

(Lire la suite…)

Le Relais Parents Assistantes Maternelles (R.P.A.M.) du Pays de Luxeuil s’ouvre désormais aux Communautés de Communes des Milles Etangs, des Franches Communes et du Pays de Saulx.

Chargé par le Président de la Communauté de Communes du Pays de Luxeuil de cette mission de développement d’une mutualisation avec les collectivités voisines, ce projet voit aujourd’hui son aboutissement avec la signature d’une convention de mutualisation entre nos quatre Communautés de Communes, le 23 mai prochain.

(Lire la suite…)

Pour capitaliser l’effet TGV et amplifier la notoriété de la Franche-Comté, le Conseil régional a décidé le lancement d’une grande campagne de communication baptisée « L’ORIG!NALE FRANCHE-COMTE ».

Malheureusement, cette campagne coûteuse (son budget est de 2 millions d’euros) traduit une nouvelle fois l’absence d’équité territoriale dans les décisions de la majorité régionale, car elle ne fait la promotion que de certaines grandes agglomérations franc-comtoises et du Jura suisse… tout en oubliant scandaleusement la Haute-Saône.

(Lire la suite…)