Suite à la mise en place de la mission ministérielle « Tourisme et Sport » par Laura FLESSEL, Ministre des Sports, et Jean-Baptiste LEMOYNE, Secrétaire d’Etat à l’Europe et aux Affaires Etrangères (en charge du tourisme), l’Association Nationale des Elus en charge des Sports (ANDES) a été auditionnée.

Avec Marc SANCHEZ, Président de l’ANDES, et Marie-Noëlle FLEURY, ma vice-présidente déléguée à la Montagne dans le cadre de la commission « Sport, Montagne, Ruralité et Littoral » de l’ANDES, nous avons présenté les atouts et les enjeux du tourisme sportif dans les salons du Ministère des Affaires Etrangères.

Luxeuil-les-Bains, terre d’accueil de nombreux évènements sportifs locaux et nationaux, voire internationaux, mais aussi site d’accueil de stages sportifs de haut-niveau, est désormais reconnu au niveau national au niveau du tourisme sportif.

(Lire la suite…)

Ce samedi 16 avril, après de nombreuses années de travail et de dossiers complexes, le nouvel abattoir des Vosges Saônoises a été inauguré à Luxeuil-les-Bains.

Véritable outil de développement économique au service de l’emploi et de l’activité de notre territoire, cette infrastructure est également un outil indispensable aux filières agricoles actuellement en grande difficulté.

Grâce à la mobilisation de tous les acteurs de la filière (abatteurs, éleveurs), mais aussi des élus et des collectivités publiques, refusant le fatalisme d’une fermeture programmée, ce projet a pu être mené à bien.

(Lire la suite…)

Ce mercredi 11 mars, à Saint-Sauveur, sur invitation d’un chef d’entreprise de Luxeuil-les-Bains, j’ai participé à la matinée de lancement du groupe BNI « Vosges Saônoises Performances » qui regroupe des entreprises du secteur de Lure, Luxeuil-les-Bains et de tout le pays des Vosges Saônoises.

J’ai pu, à cette occasion, échanger avec de nombreux chefs d’entreprises de notre territoire.

(Lire la suite…)

Dans le contexte actuel de contrainte budgétaire pour toutes les politiques publiques, la préparation de la rentrée scolaire 2011-2012 soulève en ce moment de nombreuses interrogations dans les établissements d’enseignement francs-comtois.

En effet, le budget de l’éducation nationale reste un des premiers postes de dépenses pour l’état, à hauteur de 60,5 milliards d’euros en 2011 pour la seule mission d’enseignement scolaire du ministère.

Il est donc naturel que la vigilance budgétaire atteigne également les rectorats, d’autant que 94 % de l’enveloppe dédiée à l’éducation nationale est composée de charges de personnels alors que les effectifs d’élèves sont en constante baisse depuis plus de 20 ans.

En Franche-Comté, ce redéploiement des crédits amène ainsi à un certain nombre de suppressions de postes dans les collèges et lycées, comme dans toutes les régions de France, entrainant de facto une refonte de la carte des formations sur notre territoire.

Cependant, les modifications de la carte scolaire qui découlent de ces nécessaires économies ne doivent pas se faire sans tenir compte d’un aménagement équilibré du territoire.

(Lire la suite…)