48,29%

Le score de Marine le Pen en Haute-Saône au second tour de la Présidentielle fait froid dans le dos.

(Lire la suite…)

Chers amis,

Le lundi 9 mai dernier, accompagné de mon équipe, notamment de ma directrice de campagne et de mon mandataire financier, j’ai annoncé ma candidature aux prochaines élections législatives qui auront lieu en juin 2017.

Cette candidature, qui ne faisait que peu de doutes dans l’esprit de bon nombre d’entre vous, a été largement reprise par les médias locaux, presse écrite, radio et télévision.

Vous trouverez certains de ces articles dans cette publication.

Merci à tous ceux, élus locaux, élus nationaux, militants et sympathisants politiques, amis et habitants de notre circonscription, qui m’ont fait part de leur soutien depuis cette annonce.

(Lire la suite…)

En dépit des votes contestataires des dernières élections, bien que très mal élus, les élus socialistes de la majorité départementale, régionale ou nationale n’ont absolument pas varié dans leur conception de la politique, la poursuivant avec le même dogmatisme idéologique sans se soucier des intérêts de notre territoire et de ses habitants.

L’actualité quotidienne en est une preuve flagrante, au niveau national, mais aussi dans notre 2ème circonscription de la Haute-Saône.

Aussi, refusant cette fatalité, avec la volonté farouche de représenter les Hautes-Saônoises et les Hauts-Saônois avec loyauté, j’ai donc décidé de me porter candidat aux prochaines élections législatives qui auront lieu en juin 2017.

(Lire la suite…)

« Avant même l’annonce de la baisse des dotations, l’évolution des finances locales posait de grands problèmes et plaçait déjà beaucoup de collectivités dans une situation pas soutenable », ces mots sont ceux de Jacques Mézard, Sénateur du Parti radical de Gauche lors de la présentation, en novembre dernier, d’un rapport sénatorial alarmiste sur l’évolution des finances locales à l’horizon 2017.

Toutes les collectivités locales font le même constat : la baisse des dotations de l’Etat, couplée à de nouvelles charges non-financées, amènent d’énormes difficultés pour boucler leurs budgets.

(Lire la suite…)

Alors que le Député de la 2e circonscription de Haute-Saône faisait encore croire récemment qu’elle ne craignait rien, le Ministère vient d’annoncer la fermeture définitive de la Maison d’Arrêt de Lure.

Pour un parlementaire sortant qui a fait campagne lors des dernières législatives sur l’importance du maintien des services publics et de leurs effectifs dans les territoires, on peut dire que Jean-Michel VILLAUMÉ a bien travaillé !

(Lire la suite…)

Lors des élections municipales et communautaires de mars 2014, les candidats de notre sensibilité politique n’ont pas eu à rougir de leur score honorable à Héricourt, face à l’hégémonie socialiste locale, plutôt ébranlée pour l’occasion.

Aujourd’hui élus dans l’opposition, nos représentants à la Mairie d’Héricourt et au Conseil Communautaire du Pays d’Héricourt suivent les dossiers avec vigilance et précision, afin de défendre au mieux les intérêts des héricourtois.

Grâce à une toute nouvelle publication, qui sera prochainement distribuée dans toutes les boîtes aux lettres du Pays d’Héricourt, Didier TRIBOUT et les élus de la droite héricourtoise souhaitent apporter leur éclaircissement sur la politique locale conduite par les successeurs de Jean-Michel VILLAUME.

Merci à eux de m’avoir offert la possibilité de m’exprimer sur l’actualité politique régionale dans cette toute nouvelle publication, que vous pouvez lire intégralement en cliquant sur l’image ci-contre.