Au Conseil régional de Bourgogne – Franche Comté, après la hausse de 20 % des indemnités des élus dès le début du mandat, voici la seconde phase des bonnes vieilles habitudes socialistes qui revient au galop : l’augmentation de la fiscalité, sur le dos des contribuables franc-comtois !

Malgré toutes les belles promesses électorales de campagne de la candidate socialiste et le dommage collatéral considérable que cette fiscalité va représenter pour l’économie automobile franc-comtoise, les francs-comtois doivent s’apprêter à subir une hausse de 41,67 % de leur taxe sur les cartes grises.

(Lire la suite…)

La loi du 16 janvier 2015 relative à la fusion des régions prévoit la désignation par décret d’un chef-lieu provisoire dans chaque nouvelle région fusionnée. Avant sa promulgation, le projet de décret est néanmoins soumis à l’avis des collectivités concernées, en l’occurrence les Conseil régionaux.

Sans surprise, pour la Bourgogne Franche-Comté, le Gouvernement a proposé la ville de Dijon.

Cette solution dijonnaise peut se comprendre et s’accepter, pour autant que Besançon bénéficie en parallèle de contreparties dans un aménagement équilibré entre les deux capitales régionales.

(Lire la suite…)

Retrouvez la vidéo de mon intervention de politique générale, prononcée en ouverture de l’assemblée plénière du Conseil régional de Franche-Comté du 29 juin dernier.

J’y aborde les sujets d’actualité comme le chef-lieu provisoire de la grande région Bourgogne Franche-Comté, le vrai visage du Front National et le passage au statut de candidate de la Présidente du Conseil régional.

Vous pouvez visionner cette vidéo sur ma chaîne YouTube en cliquant ici.

.
Ce vendredi 6 février, à Dijon, les élus des groupes UMP, UDI et Divers Droite de la Bourgogne et de la Franche-Comté ont, dans un esprit constructif, participé à la première Conférence des Territoires en charge des travaux préparatoires à la fusion des nos deux régions.

Souhaitant prendre toute notre part dans ce travail de préfiguration de la Grande Région Bourgogne Franche-Comté, nous n’avons pas hésité à poser des questions de fond auxquelles les réponses des deux Présidents d’exécutifs ne répondent évidemment que partiellement, la loi définissant les conditions de cette fusion n’étant pas encore votée par le Parlement.

(Lire la suite…)

Ce jeudi 11 décembre, à 20h00, je serai l’invité de mon ami Cédric BÔLE, adjoint au Maire de Morteau et délégué UMP de la 5ème circonscription du Doubs, pour parler du poids de la région Franche-Comté dans la fusion Bourgogne – Franche Comté.

Lors de cet « apéro-débat » organisé au Café Français de PONTARLIER, j’échangerai avec les élus, militants et sympathisants de notre famille politique sur la réforme territoriale et ses retombées pour notre région, désormais vouée à un mariage forcé avec notre voisine bourguignonne.

Ce sera l’occasion pour moi de rappeler la position de notre groupe au Conseil régional de Franche-Comté dans le cadre de cette fusion avec la Bourgogne, engagée dans la précipitation, sans aucune concertation préalable, et dont les premiers dommages collatéraux commencent à effrayer les élus qui l’ont initiée.

Rendez-vous ce jeudi 11 décembre, à 20h00, à Pontarlier !

Lors du débat d’orientations budgétaires, qui s’est tenu le 13 novembre dernier, la Présidente du Conseil régional de Franche-Comté a dévoilé quelques uns de ses objectifs à l’horizon 2015, mais aussi pour les années futures…

Au-delà des annonces et autres effets de manches du Vice-Président aux finances, l’élément important de la stratégie budgétaire de la majorité socialo-écologiste régionale va simplement consister à doubler la dette de la collectivité, prévoyant de faire passer celle-ci de 189 millions d’euros en 2014 à 346 millions d’euros en 2017 !

(Lire la suite…)

Retrouvez la vidéo de mon intervention de politique générale, prononcée en ouverture de l’assemblée plénière du Conseil régional de Franche-Comté du 13 novembre dernier.

J’y aborde les sujets d’actualité de la baisse contre-productive des dotations d’Etat aux collectivités locales, et de la mascarade de démocratie organisée autour de la fusion entre les régions Bourgogne et Franche-Comté… en reprenant les propres termes de la Présidente de Région, qui utilise la formule rhétorique « Injonction paradoxale » dans ses documents d’orientations budgétaires.

(Lire la suite…)

Demain, la Présidente de Région Franche-Comté annoncera le lancement d’une phase de concertation territoriale sur la fusion Franche-Comté / Bourgogne.

Rattrapée par le calendrier gouvernemental, à grand renfort de « concertation citoyenne » et autre « débat démocratique », Madame la Présidente de Région nous expliquera sans doute combien désormais sa majorité attache d’importance à recueillir l’avis de ses concitoyens sur ce projet de rattachement interrégional, après s’y être précipitée sans aucune forme de réflexion.

(Lire la suite…)

Ce samedi 30 août, j’ai répondu à l’invitation de François SAUVADET en participant à la 2ème « Fête des Bourguignons » qui s’est déroulée dans son fief de Vitteaux, en Côte d’Or.

Plus de 700 sympathisants, militants et élus de la Droite républicaine et du Centre droit étaient réunis dans une ambiance formidable autour de François SAUVADET, d’Arnaud DANJEAN et de Guillaume LARRIVE.

A cette occasion, nous avons posé les premières pierres d’un travail commun entre élus de Bourgogne et de Franche-Comté, dans le but de nous préparer aux prochaines échéances régionales, qui pourraient bien voir nos régions fusionnées malgré l’opposition de nos groupes politiques au projet de réforme territoriale.

(Lire la suite…)

Pour ceux qui ne l’auraient pas suivi en direct, retrouvez ici en vidéo l’intégralité de mon discours dénonçant la fusion à marche forcée entre les régions Bourgogne et Franche-Comté, prononcé lors de l’assemblée plénière du Conseil régional de Franche-comté du 27 juin dernier.

Vous trouverez également le texte intégral de ce discours dans cet article, de même que vous pouvez visionner cette vidéo sur ma chaîne YouTube en cliquant ici.

(Lire la suite…)