Le Premier Ministre va annoncer la stratégie de déconfinement du Gouvernement à l’Assemblée Nationale, ce mardi 28 avril.

En matière de sport, toutes les activités sportives sont arrêtées et les équipements sportifs sont fermés depuis le 16 mars dernier.

En lien étroit avec les élus locaux, notamment ceux de l’Association Nationale des Élus en charge des Sports (ANDES) où je siège, le Ministère des Sports a donc fait des propositions pour un retour progressif au sport à partir du 11 mai prochain.

Devant l’inquiétude, les questionnements et l’impatience des associations sportives, il me semble important de partager les éléments sur lesquels nous travaillons actuellement avec le Ministère des Sports, dans le cadre de mon mandat au Comité directeur de l’Association Nationale des Élus en charge des Sports (ANDES), s’agissant de la reprise des activités sportives et de la réouverture des équipements sportifs.

Ces éléments sont naturellement à prendre avec une extrême prudence, tant que rien n’est acté.

1- Tout d’abord, vous devez probablement savoir que le Premier Ministre a nommé M. Jean CASTEX (Président de l’Agence Nationale du Sport) en tant que Délégué interministériel chargé du déconfinement.

Jean CASTEX recense actuellement l’ensemble des propositions des ministères, selon les 17 axes prioritaires fixés par le Gouvernement.

Du 22 au 30 avril, la délégation interministérielle fait des ébauches, des scénarios, effectue des arbitrages et préside des groupes de travail avec les acteurs concernés.

Fin avril / début mai, un plan global de déconfinement sera présenté.

2 – S’agissant des activités et des équipements sportifs, nous avons échangé Karim HERIDA, directeur de cabinet de Mme. Roxana MARACINEANU, le 20 avril dernier.

Le calendrier de déconfinement pourrait être le suivant :

  • Sportifs professionnels et athlètes de haut-niveau : proposition que les athlètes reprennent le chemin de l’entrainement à compter du 11 mai selon des conditions à préciser.
  • Clubs professionnels : proposition d’une reprise de compétitions à huis clos pour les ligues professionnelles jusqu’à la fin de la saison.
  • Grand public : les français devraient pourvoir « courir, marcher et rouler » en extérieur, dans des conditions « normales », à partir du 11 mai.

Toutefois, tout ceci est soumis à la mise en place d’une doctrine sanitaire et médicale, avec des bilans médicaux de pré-reprise obligatoires pour les athlètes, une doctrine à définir pour les français qui vont reprendre une activité sportive et une adaptation des règles sanitaires par discipline sportive.

La reprise des activités associatives et fédérales pourrait se faire en plusieurs vagues :

  • Du 11 mai au 15 juin : une reprise des activités sportives qui souhaitent accompagner la réouverture des écoles, dans le cadre scolaire.
  • A partir du 15 juin : une reprise des activités en petits groupes.
  • Août / septembre : retour à des activités « classiques » dans le respect des règles sanitaires et de distanciation sociale, probablement toujours en vigueur.

Les équipements sportifs seraient ré-ouverts progressivement à partir du 11 mai sur les bases d’une liste ministérielle.

A partir du 15 juin, ré-ouverture complète des installations.

Quant aux grands évènements sportifs (plus de 5000 personnes), ils sont tous annulés jusque mi-juillet.

Reste à définir la doctrine pour les évènements en dessous de cette jauge.

Une reprise normale pourrait intervenir à partir du mois d’août.

Affaire à suivre - Télé-Loisirs

Laisser un commentaire