Suite à la mise en place de la mission ministérielle « Tourisme et Sport » par Laura FLESSEL, Ministre des Sports, et Jean-Baptiste LEMOYNE, Secrétaire d’Etat à l’Europe et aux Affaires Etrangères (en charge du tourisme), l’Association Nationale des Elus en charge des Sports (ANDES) a été auditionnée.

Avec Marc SANCHEZ, Président de l’ANDES, et Marie-Noëlle FLEURY, ma vice-présidente déléguée à la Montagne dans le cadre de la commission « Sport, Montagne, Ruralité et Littoral » de l’ANDES, nous avons présenté les atouts et les enjeux du tourisme sportif dans les salons du Ministère des Affaires Etrangères.

Luxeuil-les-Bains, terre d’accueil de nombreux évènements sportifs locaux et nationaux, voire internationaux, mais aussi site d’accueil de stages sportifs de haut-niveau, est désormais reconnu au niveau national au niveau du tourisme sportif.

Avec mes collègues de l’ANDES, mais aussi avec mes amis Jean-François LAMOUR, ancien Ministre des Sports, et Hamida REZEG, Vice-Présidente du Conseil régional d’Ile de France en charge du tourisme, nous avons développé tous les atouts, les enjeux, les bonnes pratiques et nos actions en faveur de tourisme sportif.

Avec des évènements comme la Course cyclosportive des 3 Ballons, qui accueille 4000 à 4500 coureurs cyclistes chaque année et génère près de 1 millions d’euros de retombées économiques sur notre territoire, le modèle luxovien démontre parfaitement l’intérêt de développer le tourisme sportif sur notre territoire.

Le tourisme sportif présente trois types d’enjeux :

1/ des enjeux sociaux :

- Fédérateur d’acteurs locaux, qui peuvent (et doivent) se coordonner pour développer l’accueil de grands évènements sportifs sur un territoire,

- Créateur d’une dynamique collective, entre acteurs publics, privés et associatifs, chacun trouvant nécessairement un intérêt dans sa sphère d’intervention,

- Facilitateur de lien social, auprès des citoyens, sportifs ou non-sportifs, spectateurs, amateurs ou acteurs de ces évènements sportifs.

2/ des enjeux économiques :

- Créateur de richesses pour les collectivités, en faisant fonctionner les équipements et les infrastructures locales,

- Générateur de revenus pour les acteurs économiques locaux, qu’ils soient hôteliers, restaurateurs, acteurs du tourisme ou autres entrepreneurs locaux en lien avec le sport ou avec l’accueil de touristes.

3/ des enjeux d’attractivité territoriale :

- En renforçant l’image et la visibilité du territoire sur le plan national mais également à l’étranger, créant ainsi une attractivité vers d’autres visiteurs, d’autres touristes, voire de futurs habitants.

- En renforçant la notoriété du territoire, contribuant à sa reconnaissance au niveau touristique et sportif, alimentant ainsi de nouvelles possibilités d’évènements sportifs sur le territoire.

Ces éléments, développés devant la mission ministérielle, auront vocation à être intégrés au rapport qui seront remis aux Ministres avant l’été.

Avec les Jeux Olympiques de Paris 2024, avec les différents évènements nationaux et internationaux, mais aussi avec les « produits » sportifs que peuvent constituer les sports de pleine nature (randonnée, trail, cyclosport…) ou l’accueil de stages sportifs de préparation d’avant-saison, les territoires français constituent de formidables ressources pour le tourisme sportif, à l’image de ce qui est fait depuis 2009 à Luxeuil-les-Bains.

Laisser un commentaire