A la demande du Premier Ministre, Laura FLESSEL, Ministre des Sports, a ouvert un chantier sur la gouvernance du sport en France.

A l’issue du Comité de pilotage installé lors du Congrès des Maires de France, le 22 novembre dernier, une concertation de l’ensemble des acteurs du sport français a été décidée, afin de dessiner les grandes lignes d’un nouveau modèle de gouvernance du sport en France.

Désigné par l’ANDES, Stéphane KROEMER représentera les collectivités territoriales pour participer aux séminaires qui débuteront le 30 janvier prochain à l’INSEP pour une durée de 6 mois.

Le Premier Ministre a demandé à la Ministre des Sports « d’engager une démarche de confiance envers le mouvement sportif français en donnant davantage d’autonomies aux fédérations sportives et au Comité National Olympique, ainsi qu’aux acteurs locaux et en recentrant l’action de l’État sur des missions essentielles de coordination, de règlementation et de contrôle, notamment éthique« .

D’un commun accord, la Ministre des Sports et le Président du Comité National Olympique et Sportif Français (CNOSF), en association avec la Présidente du Comité Paralympique et Sportif Français (CPSF) ont donc décidé d’engager une démarche de co-conception d’un nouveau modèle de gouvernance du sport en France.

A l’heure où les jeux Olympiques et Paralympiques imposent le double objectif de briller par les performances sportives et de réussite sociale, mais aussi d’être exemplaire en matière d’éthique sportive, l’enjeu d’une réflexion sur la gouvernance du sport consiste à co-construire un modèle de gouvernance partagée à responsabilités réparties entre l’État au niveau central et déconcentré, le mouvement sportif et ses athlètes, les collectivités locales, ainsi que les entreprises. Le but est aussi d’encourager les initiatives et de libérer les énergies par le biais d’une répartition cohérente des responsabilités entre les différents acteurs du sport.

Les objectifs de cette concertation sera donc de co-construire des scenarii d’évolution pour une nouvelle gouvernance du sport fondée sur des principes de compétences claires et de responsabilités partagées, pour :

  • renforcer la responsabilité et l’autonomie du mouvement sportif,
  • conforter le rôle des collectivités locales,
  • redéfinir le rôle et l’organisation de l’État.

Au titre de son mandat au Comité directeur de l’Association Nationale des Élus en charge du Sport (ANDES), où il représente la Ville de Luxeuil-les-Bains, Stéphane KROEMER a été nommé pour représenter les collectivités locales durant cette phase de concertation de 6 mois, qui débutera le 30 janvier prochain par un séminaire de lancement à l’INSEP.

Laisser un commentaire