48,29%

Le score de Marine le Pen en Haute-Saône au second tour de la Présidentielle fait froid dans le dos.

Dans notre territoire, le front républicain se voile la face, le barrage cède sous les flots du populisme. C’est un drame.

Il y a deux jours, le Parti Socialiste retirait son candidat dans la 2ème circonscription au nom de la « menace Front National », puisque Marine Le Pen y est arrivée devant le Président élu au second tour.

Il y a plusieurs semaines, sans même attendre de tirer les leçons de ce qui s’annonçait comme une débâcle dans notre circonscription, j’avais moi-même pris mes responsabilités : sans investiture officielle de ma famille politique, je refusai d’être l’artisan d’une victoire du FN.

Entre les deux tours des élections présidentielles, sans ambiguïté, j’ai également fait le choix d’Emmanuel Macron pour faire barrage au FN.

Aujourd’hui, à son tour, on pourrait croire que le PS local ait aussi eu une soudaine révélation. Dans un élan de lucidité rare, il ferait amende honorable pour éviter le pire.

Après 5 ans à soutenir une politique qui a alimenté la désespérance, c’était un moindre mal.

Mais c’est sans compter sur le cynisme des recyclés socialistes et des randonneurs de la République.

Le PS s’effacerait… au nom d’un intérêt supérieur ? Personne n’est dupe !

Il s’efface au profit d’un marcheur qui ne manquera pas d’être issu de la Gauche locale ou de ses amis. Quelle hypocrisie !

Chassez les petits arrangements d’appareils, ils reviennent au galop.

Et ça donne des leçons de démocratie !

Alors, les 11 et 18 juin, votez pour les seuls candidats qui s’engagent pour leurs concitoyens.

Votez contre le repli sur soi, pour l’innovation et le redressement de la France.

Votez pour que la voix de la Haute-Saône s’élève et compte à Paris.

Votez pour l’alternance, la vraie, celle qui réformera le pays.

Laisser un commentaire