Le 14 janvier dernier, le Conseil national des Républicains a définitivement choisi de ne pas retenir ma candidature pour l’investiture officielle de notre mouvement politique en vue des élections législatives de juin prochain.

J’avais alors pris acte de cette décision, sans pour autant exclure l’idée d’un maintien de ma candidature au service des Hautes-Saônoises et des Hauts-Saônois.

Fort de l’esprit qui a toujours animé mon engagement politique, de la sincérité et de la loyauté qui sont des valeurs importantes à mes yeux, j’ai réuni mon équipe aux fins de décider ensemble quelle suite donner à cette campagne.

Dans notre 2ème circonscription de Haute-Saône, le vote FN ne cesse de progresser élection après élection, pour atteindre aujourd’hui un niveau inédit.

J’ai vu à l’œuvre l’inconsistance du FN durant 5 ans au Conseil régional de Franche-Comté. Pas une seule seconde, ses élus ne se donnent la peine de produire des idées pour améliorer le sort de nos territoires.

Faire de la communication sur la misère humaine et sociale pour justifier des postes d’élus ne correspond ni à ma conception de la politique, ni au sens que je donne aux valeurs républicaines. A chaque fois qu’il sera nécessaire, je combattrai l’escroquerie intellectuelle et morale du FN.

Deux candidatures à droite de l’échiquier politique, quelle que soit leur légitimité, rendraient possible l’élection d’un parlementaire issu de l’extrême-droite en juin prochain. Notre territoire et ses habitants, déjà abandonnés depuis 5 ans, ne s’en relèveraient pas.

Je ne serai pas l’artisan d’une victoire du FN dans notre circonscription.

Je ne serai donc pas candidat aux prochaines élections législatives.

Je remercie tous ceux qui ont soutenu et défendu ma candidature, qui m’ont accompagné dans ce projet, au niveau local et au niveau national.

Ensemble, rien ne nous empêchera de poursuivre le travail au service de notre territoire et de ses habitants.

Laisser un commentaire