Les Français ont tranché.

Aujourd’hui, le moment n’est pas aux tergiversations, aux atermoiements, aux hésitations, mais à la responsabilité.

La responsabilité vis-à-vis de notre pays, de nos concitoyens, de nos enfants, mais aussi de nos territoires.

Les mêmes causes produisant toujours les mêmes effets, il faudra ensuite en tirer véritablement les leçons, au niveau national comme au niveau local.

(Lire la suite…)

Face à un endettement conséquent, à la baisse massive des dotations, à des transferts de compétences non compensés, à la hausse inéluctable des charges de fonctionnement, beaucoup de collectivités locales n’ont souvent pas d’autre choix que d’avoir recours à la hausse de la fiscalité.

Depuis 2008, à Luxeuil-les-Bains, une autre méthode a été choisie : la gestion sérieuse et maîtrisée de la dépense publique, la recherche systématique d’économies, comme chacun le fait dans son propre foyer, pour désendetter la Ville et ouvrir de nouvelles perspectives d’investissements, sans hausse d’impôts.

(Lire la suite…)

(Lire la suite…)
A mesure qu’Alain Juppé consolide son avance dans les sondages, son principal adversaire imagine toutes sortes de polémiques pour faire le buzz et concentrer autour de lui l’attention médiatique.

Après le burkini, le réchauffement climatique et les Gaulois, voici « le vol de la Primaire par la Gauche ».

De quoi s’agit-il ?

Décryptage de cette nouvelle polémique ridicule, avec mon ami Maël de Calan, Conseiller départemental du Finistère.

(Lire la suite…)

Samedi 3 septembre prochain, les adhérents de la Fédération de Haute-Saône des Républicains sont appelés à élire leur Président.

Avec nos deux délégués de circonscription, nos responsables jeunes, plusieurs cadres, élus et militants de notre mouvement, nous souhaitons redonner de l’ambition à notre famille politique en Haute-Saône.

Dans le cadre de cette démarche d’équipe, j’ai proposé ma candidature au poste de Président de la Fédération de Haute-Saône des Républicains.

(Lire la suite…)

Le Conseil départemental de la Haute-Saône, par la voix de son Président Yves KRATTINGER, a émis l’hypothèse de la fermeture de cinq collèges dans notre département.

La baisse drastique des dotations de l’État, la hausse de certaines dépenses et les contraintes financières ainsi provoquées pour les budgets des collectivités locales nécessitent souvent des arbitrages délicats pour les élus. Les deniers publics sont devenus rares et donc précieux.

Néanmoins, faire des économies ne veut pas dire supprimer !

L’éducation doit être une priorité de nos politiques publiques, et permettre à nos enfants d’apprendre dans les meilleures conditions est le gage de la réussite de l’enseignement scolaire qui leur est dispensé. Personne ne le contestera.

De la même manière, l’aménagement équilibré du territoire et le maintien des services publics en milieu rural sont des éléments indispensables pour éviter la désertification de nos territoires, déjà passablement éprouvés. Ce sujet est également défendu par tous !

Il est donc capital de ne pas prendre, une nouvelle fois, de décision qui obèrerait gravement l’avenir de nos territoires de Haute-Saône et de nos enfants !

(Lire la suite…)

« Avant même l’annonce de la baisse des dotations, l’évolution des finances locales posait de grands problèmes et plaçait déjà beaucoup de collectivités dans une situation pas soutenable », ces mots sont ceux de Jacques Mézard, Sénateur du Parti radical de Gauche lors de la présentation, en novembre dernier, d’un rapport sénatorial alarmiste sur l’évolution des finances locales à l’horizon 2017.

Toutes les collectivités locales font le même constat : la baisse des dotations de l’Etat, couplée à de nouvelles charges non-financées, amènent d’énormes difficultés pour boucler leurs budgets.

(Lire la suite…)

Demain, la Présidente de Région Franche-Comté annoncera le lancement d’une phase de concertation territoriale sur la fusion Franche-Comté / Bourgogne.

Rattrapée par le calendrier gouvernemental, à grand renfort de « concertation citoyenne » et autre « débat démocratique », Madame la Présidente de Région nous expliquera sans doute combien désormais sa majorité attache d’importance à recueillir l’avis de ses concitoyens sur ce projet de rattachement interrégional, après s’y être précipitée sans aucune forme de réflexion.

(Lire la suite…)

Ce matin, c’est un François Hollande à 18% de matière grise qui est sorti de son Palais pour se confronter à Jean-Jacques Bourdin et aux Français.

Outre les effets de manche habituels, le chef de l’Etat s’est prononcé à demi-mots pour un report des élections régionales en 2016.

(Lire la suite…)

En Franche-Comté, alors que le nombre de jeunes chômeurs (moins de 25 ans) a bondi de près de 14% en un an, le bon sens voudrait que les dispositifs d’insertion dans l’emploi qui ont fait la preuve de leur efficacité soient pleinement utilisés par les collectivités qui en ont la compétence, en premier lieu les régions.

L’apprentissage fait partie de ces voies de succès : il permet à plus de 80% de ses étudiants de trouver un emploi durable à la sortie de leur formation.

Mais voilà, une nouvelle fois, malgré l’évidence du bien fondé de cette filière de formation, Marie-Guite DUFAY persiste à soutenir le gouvernement socialiste dans son entreprise de démolition de l’apprentissage.

(Lire la suite…)